dimanche 29 août 2010

Libre de peindre ce que tu veux ! : en vidéo

Puisque Le monde des enfants est l'endroit pour parler de la liberté de l'enfant, je vous offre une vidéo sur la liberté créatrice et en particulier sur la liberté en Peinture.

Pour voir la vidéo avec une qualité supérieure c'est par ici.

video

33 commentaires:

  1. Ce qu'il me plairait de venir faire un tour dans ton atelier un jour... Merci Sandrine.

    RépondreSupprimer
  2. Y a t il des ateliers de peinture et/ ou arts plastiques pour enfants intéressants par chez toi? Ou en dehors de la FRance ? Si vous avez des sites a me faire connaitre je suis demandeuse , écrivez-moi a gestedepeindre@gmail.com

    merci d'avance.

    RépondreSupprimer
  3. Magnifique! Vraiment! J'espère que mon petit pourra avoir une telle opportunité! Merci.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,

    je lis ce blog depuis les premiers articles.

    Je suis artiste plasticienne, diplômée en arts plastique,j'ai enseigné dans diverses structures et avec divers publics, et je trouve que cette "méthode" de peinture est tout à fait opposé à la liberté malgré la présentation qui en est faite.
    me serait il possible de développer ce sujet ici?

    les mots tels que 'lieu-clos" ou les mélanges de peinture préparés à l'avance sont bien loin de l'autonomie et la pratique de l'expression libre.

    RépondreSupprimer
  5. merci de donner votre vision... La liberté est un gros sujet. Je suis d'accord avec vous pour le terme de closlieuclos que j utilise rarement. Pour les mélanges il y a confusion. Ils sont inventes par les enfants au fur et a mesure des séances. Puis chacun rajoute sa touche.jusqu'a obtenir la teinte désirée. Les enfants sont libres de peindre ce qu'ils veulent dans un cadre qui est Collectif. Certains aiment, d' autres vont ailleurs. Liberté!

    RépondreSupprimer
  6. Kenza peut être trouverez vous un atelier approchant ...merci en tous cas.

    RépondreSupprimer
  7. Je te ferais suivre le lien du lieu ou ma fille se rend Sandrine.

    Pour ma part, j'avais eu le sentiment lorsque j'avais decouvert la "methode" d'arno stern d'un echo a la pedagogie "montessori" dans l'art et d'une technique tres instinctive, primaire.

    @ Elef, n'hesitez pas a developper, ce serait en effet tres interessant de vous lire ici ! Les debats sont toujours tres riches... Je suis certaine que Sandrine serait interessee egalement a defendre son travail. C'est dans le debat qu'une argumentation trouve sa place et toute sa portee.

    RépondreSupprimer
  8. en lisant Maria Montessori j'ai trouvé qu'elle était passée complètement à coté de la pratique artistique, alors qu'au meme moment Celestin Freinet développait sa propre vision des ateliers, et ils participaient tous deux à des colloques de discutions, et donc connaissaient leurs travaux respectifs. Maria Montessori attaque cette pratique de l'ecole moderne de Freinet et les résultats qui n'en sont pas (dans l'esprit absorbant) j'avais fait un article il y a deux ans à ce sujet...

    Si je trouve un peu de temps de développer mon point de vue sur la pratique de Arno Stern, à qui dois je poster mon article?

    RépondreSupprimer
  9. En effet ce point de vue est tres interessant. Si tu veux bien me transmettre cet article a sandrine dot moramonteros at gmail dot com. Je le publierais et t'enverrais une invitation pour contribuer comme auteur si tu le souhaites.

    Nous avons evoque sur ce blog en effet a plusieurs reprises que la pedagogie Montessori etait souvent limitee d'un point de vue plastique. Je ne connais pas assez le point de vue de Maria Montessori sur la question pour debattre de ses idees personnelles. Pour ma part je rejoins plus les idees de Celestin Freinet. C'est amusant car je viens d'assister a un seminaire a l'ecole de ma fille qui relevait justement le point de vue de Freinet (et oui il est egalement connu a l'autre bout du monde !) alors que nous abordions le manque de pratique artistique a l'ecole. Un studio est associe a cette ecole (il est a mon sens tres interessant sur certains points) mais il est payant et du coup, cela fait une sacre note en fin de trimestre... Un certain nombre d'enseignants seraient ravis ici de suivre des formations plus artistiques. Ce debat me semble essentiel au sein de l'ecole Montessori.

    RépondreSupprimer
  10. Célestin Freinet fait partie de ceux qui mesuraient l'intelligence par le dessin. Il avait même élaboré une échelle que je montre dans mes formations. A ma grande surprise car j'aime beaucoup Freinet surtout pour la libre écriture et la libre parole. Heureusement, les choses ont changé depuis sur le terrain des écoles Freinet. En gros, Maria Montessori aimait que l'enfant observe la nature par exemple, pour reproduire. Vous me donnez l'idée de retrouver dans ma bibliothèque la copie d'un livre peu connu sur le dessin chez Montessori. Ceci dit, je pense qu'en la matière, dans les écoles Montessori chaque institutrice fait sa sauce.
    Bien loin de ma pratique à l'atelier, connaissez-vous L'Atelier des Lutins à Paris qui fait un travail de qualité : les enfants dessinent selon leur imaginaire avec le projet de faire un livre.

    RépondreSupprimer
  11. Oui c'est vrai maintenant que tu le dis Sandrine j'avais lu ca aussi ! "Célestin Freinet fait partie de ceux qui mesuraient l'intelligence par le dessin."

    Comme quoi on ne peut jamais etre d'accord avec quelqu'un completement... On doit forcement prendre le parti de ce qui est bon et de le conserver et de refuser ce qui nous semble incoherent. Bref de piocher judicieusement.

    Je trouve interessant le cote didactique dans l'emploi du dessin de Maria Montessori a l'ecole et je pense que cette education est essentielle et qu'elle a son utilite (en tant qu'archi je suis passee moi-meme par ce genre de formations et je ne concois pas d'education plastique sans). Mais elle ne doit pas etre reduite a cette unique facon de l'apprehender. L'art est une dimension bien trop vaste. C'est aussi la que je rejoins l'atelier Charenton et l'idee d'un lieu "neutre" detache de toute influence. Mais pas que non plus. Je rejoins la notion de liberte avancee par Sandrine Sananes. J'apprecie sa facon de voir les choses qui ne se reduit pas qu'a sa propre facon de faire (qui est au passage tres eloignee de ce que Maria Montessori suggerait).

    Cela dit a mon sens Freinet avait bien plus integre l'idee de l'art et de l'education artistique dans son idee de l'ecole que Maria Montessori.

    RépondreSupprimer
  12. il me semble que Celestin Freinet n'a rien inventé concernant la mesure de l'intelligence par le dessin, j'aurai envie que c 'est une idée défendue par Léonard de Vinci...
    c'est aussi de cela dont j'aurai en vie de parler, de comment la pratique des arts n'est pas l'affaire des pédagogues mais de ceux qui la pratique et la vive. des artistes donc.
    de personnes qui pratiquent les arts plastiques et écrivent des thèses sur le sujet.


    c'est pour cela à mon sens qu'il y a si peu d'arts plastique à l'école, et c'est aussi pour cela je pense que les ateliers d'arno Stern attirent tant ceux qui pratiquent la pédagogie montessori. j'ai très envie de développer ce sujet aussi...

    il y a quelque chose qui m'étonne dans votre engouement pour les arts plastiques de Freinet, puisque tout ce qui est dans la liste de ce qui ne se fait pas à l'atelier charenton est exactement la manière dont il aborde la pratique des arts plastiques.

    en mathématicienne, Montessori a abordé le pratique des arts par la géométrie, avec ses formes découpées (cabinet de géométrie?) à dessiner et à remplir de hachure. donc du coloriage, guidé en plus.
    bref en effet le sujet est vaste et je serai très heureuse de pouvoir y participer.

    je vais commencer par tenter de retrouver cet article ou je réfléchissais sur les textes de Montessori et ensuite si j'ai accès à ce blog, je développerai volontiers quelque chose d'une pédagogie que l'on pourrai qualifiée d'informelle et surtout une réflexion sur la pratique des arts plastiques.

    RépondreSupprimer
  13. En effet cela me semble etre tres interessant ! J'ai hate de te lire plus en details. J'attends ton email.

    RépondreSupprimer
  14. @ Sandrine, je suis allee sur le site de l'atelier des Lutins et je trouve cela tres inspirant egalement. merci pour la suggestion !

    http://www.latelierdeslutins.com/

    RépondreSupprimer
  15. ça y est il est envoyé! tu me confirmes sa réception?

    RépondreSupprimer
  16. Sinon pour repondre a ta question : "il y a quelque chose qui m'étonne dans votre engouement pour les arts plastiques de Freinet, puisque tout ce qui est dans la liste de ce qui ne se fait pas à l'atelier charenton est exactement la manière dont il aborde la pratique des arts plastiques."

    Mon engouement pour les arts plastiques de Freinet, tout comme pour l'atelier Charenton, ou encore d'Arno Stern doit etre percu un peu comme une appreciation complementaire, un tout, (tout comme la reproduction didactique Montessori l'est pour moi, ou encore sa geometrie comme tu en parles tres bien). Un peu comme pour l'education, je pense que le domaine de l'art est tellement vaste qu'il ne peut pas etre contenu dans une methode, dans une explication, dans une definition, dans une facon de faire. L'Art n'est pas une notion finie. Le contenu de cette notion ne peut etre delimite sous aucune forme precise (alors que le contenant oui). La j'apprecie beaucoup ta phrase (je me permet le tutoiement) :

    "c'est aussi de cela dont j'aurais envie de parler, de comment la pratique des arts n'est pas l'affaire des pédagogues mais de ceux qui la pratique et la vive. des artistes donc. de personnes qui pratiquent les arts plastiques et écrivent des thèses sur le sujet."

    Je pense en effet que tu as raison dans cette idee du manque dans les pedagogies educatives et qu'il ne peut pas etre remplace par des elements de substitution par des personnes/enseignants non-artistes. Du moins la fonction n'est pas la meme. La pedagogie educative se doit en revanche d'offrir des possibilites de comprehension/apprehension de l'Art ou du moins d'en donner le gout. Et je comprend cette defense legitime et surtout intelligente, je defend mon metier de la meme maniere aupres des personnes qui pretendent qu'il n'y a pas besoin d'etre architecte pour concevoir l'architecture...

    Lorsque je me positionne personnellement par rapport a Celestin Freinet, je pense qu'en tant que pedagogue il fut le plus proche a introduire justement cette reflexion dans sa pedagogie. Cela ne m'empeche pourtant pas d'apprecier l'Atelier de Charenton et sa dimension artistique et surtout d'apprehender le concept de liberte qui en decoule. A mon sens cet atelier est quelque part un echo a la philosophie Montessori en effet (sur l'idee de la philosophie libertaire et dans l'idee de transmettre un savoir sans pour autant l'influencer par des emotions exterieures ou du guide/enseignant), alors que paradoxalement ils ne le sont pas dans les outils/technique mis a disposition (Montessori est didactique et mathematique). Ce paradoxalement ne veut pas dire que l'un a plus raison que l'autre. Mais je vois ici une complementarite. Pour conclure, pour moi Charenton a beaucoup de justesse dans ce sens philosophique. Offrir la liberte a un individu passe par ce detachement des emotions de l'autre. C'est meme fondamental. Bref, je partage pour beaucoup la definition de la liberte de Sandrine Sananes.

    Je suis tres intriguee par cette idee de pedagogie informelle et de reflexion autour de la pratique des arts. Je pense que cela risque d'etre interessant en effet.

    RépondreSupprimer
  17. Je viens de le recevoir. Merci !

    RépondreSupprimer
  18. j'aime beaucoup le travail de l'atelier des lutins. Pour le reste on réfléchira sur un autre sujet ?

    RépondreSupprimer
  19. Sand, qu'entends tu quand tu énonces que le matériel Montessori est didactique?

    RépondreSupprimer
  20. @ Aline, je ne parles pas specialement de materiel didactique, mais de reproduction/dessin didactique. C'est a dire que Montessori suggere enormement l'utilisation du vrai comme support et modele de representation (cf la nature directement - ce qui me semble ne pas etre ce qu'Elef sous-entend lorsqu'elle parle de l'art dans la pedagogie Montessori).

    Si je ne m'abuse la representation didactique est la representation exacte de la realite (ou du moins la plus exacte possible).

    Chez Montessori il est vrai que les materiaux sont tres orientes de cette maniere (sans schematisation) je pense aux cartes (flash cards) qui representent la nature et les objets surtout par le biais de photos neutre le plus souvent possible et sans chichi, ect...

    Il me semble que Maria Montessori encourageait ce type de representation egalement (que l'on peut retrouver dans l'illustration scientifique).

    Pour ma part il est essentiel dans une demarche artistique de travailler de cette maniere. C'est pour cette raison que je defend son travail egalement et qu'il me semble faux de dire qu'elle est passee a cote de l'essentiel dans l'art.

    De plus je rajouterais que les enfants sont encourages a manipuler des concepts abstraits tres jeunes... ce qui prepare egalement leur esprit a l'abstraction artistique.

    A mon sens Montessori est tres souvent mal interprete dans ce sens, notament dans la mise en application de la pedagogie dans les ecoles. A mon sens ce sont les formations actuelles qui loupent le plus le coche, ainsi que les parents qui pensent le contraire...

    Apres comme je l'ai dit je ne connais pas specialement le point de vue exacte de Maria Montessori sur la question, je ne veux pas m'avancer plus, mais c'est en tous cas ainsi que je comprend moi ses idees.

    Je trouve cette demarche tres libertaire egalement. Ne pas donner d'influences emotionnelles ou artistiques a un enfant c'est a mon sens lui offrir une liberte supplementaire. Il est libre de toute interpretation individuelle.

    RépondreSupprimer
  21. Pour ma part l'art ne s'apprend pas en dehors de la technique ou de son histoire. Il s'exprime par l'uncite de l'individu. Et il me semble que la encore c'est exactement le discours de Maria Montessori.

    L'idee du clos lieu est en opposition directe avec la demarche de Maria Montessori, mais pas dans sa philosophie. Comme je l'ai exprime plus haut, ces deux techniques sont complementaires sur beaucoup et partage le meme objectif et le meme respect de l'individu.

    RépondreSupprimer
  22. Sinon ce que je dis aussi c'est que la pratique artistique n'est pas assez importante dans les ecoles montessori et est souvent laissee de cote. Les enseignants d'apres Maria Montessori sont senses prendre leurs etudiants et les emmener dessiner dans la nature.

    Malheureusement c'est surtout pour des questions de securite (et lois) que les enfants ne quittent pas l'enceinte de l'ecole la journee (cela me fait fremir).

    En revanche je dois dire que nous parents, recevont souvent des encouragements de la part des enseignants a "pratiquer". Ma fille Lili qui a 6 ans a tres souvent un carnet de crobards et un crayon avec elle des qu'elle sort. Je pense qu'il est essentiel d'apprendre a voir, a regarder, a observer puis a representer de maniere didactique ce que l'on voit. C'est la toute l'intelligence de l'esprit absorbant qui sera ensuite capable d'exprimer des choses differentes (par sa propension a apprecier l'abstraction) ensuite.

    En cela c'est completement fondamental comme demarche !

    Il en est de meme pour l'architecture d'ailleurs... Le design contemporain, la conceptualisation est qu'une etape aboutit de la representation du monde.

    RépondreSupprimer
  23. Tout ce que vous dites est fort intéressant.

    eLeF, il y encore une confusion que je souhaite rectifier concernant le public de L'Atelier de Charenton. Parmi la centaine de familles qui fréquentent le lieu, cinq viennent de Montessori.
    en général, le parent de l'atelier souhaite proposer une activité créatrice de plaisir et de détente à son enfant.
    Tout simplement.

    RépondreSupprimer
  24. "De plus je rajouterais que les enfants sont encourages a manipuler des concepts abstraits très jeunes... ce qui prépare également leur esprit a l'abstraction artistique"

    voilà une idée qui me parait étonnante et qui va me permettre de démarrer cet article sur la pratique des arts plastiques que je promets(ici mais ailleurs aussi depuis bien longtemps)

    Pour le reste très rapidement, je n'ai pas lu de Maria Montessori qu'il fallait les emmener dessiner in situ. ce n'est pas très grave, mais il y a aussi, comme avec tout texte les adaptations qui sont ensuite véhiculées par les formateurs, ceux qui ont suivi les formations, ont evolués avec le temps, etc...

    Ce dessin "in situ", académique dirons nous en langage artistique était largement utilisé par les botanistes, et autres observateurs biologiques de la nature, du moins jusqu'à l'utilisation de la photographie. j'adore ces planches d'étude.
    le dessin académique est aussi largement utilisé par les artistes, néanmoins, les premiers à sortir de leur ateliers sont les impressionnistes et nous pourrons des lors nous étonner que le résultats de leurs œuvres dépassent justement le dessin académique et tout ce qui avait été fait avant.

    Depuis Maria Montessori, en fait depuis 1968, la pratique des arts plastiques a énormément évolué. C'est ici que commence ma critique argumentée du Clos Lieu d'Arno Stern.
    Parce qu'il est censé avoir inventé c'est ce que je pratiquais à l'école il y a 35 ans. ainsi que mon compagnon quelques années auparavant encore. (bon je n'approfondis pas plus ici)

    Bref, donc d'un coté la pratique du dessin qui peut être une pratique scientifique, et d'un autre la pratique des arts qui est tout sauf une discipline scientifique. La musique oui mais pas les arts visuels, meme si quelques artistes ont tentés de faire des ponts comme par exemple Sonia Delaunay.

    Mais Sand en étude d'architecture, vous faites du dessin et de l'histoire de l'art non?

    RépondreSupprimer
  25. Bien sur, j'ai fait du dessin, de la geometrie descriptive, de la perspective, de l'histoire de l'art et de l'architecture, de l'aquarelle, du dessin d'architecture, ect...


    Je cite :

    "De plus je rajouterais que les enfants sont encourages a manipuler des concepts abstraits très jeunes... ce qui prépare également leur esprit a l'abstraction artistique"

    >>"voilà une idée qui me parait étonnante et qui va me permettre de démarrer cet article sur la pratique des arts plastiques que je promets(ici mais ailleurs aussi depuis bien longtemps)".

    C'est ici toute la magie de la geometrie descriptive ! Je pense non seulement aux perspectives, mais egalement a la representation dans l'espace... Les materiaux montessoriens (geometriques et je pense aussi au cube binominial entre autre) sont sublimes dans ce sens !! La representation artistique est egalement completement imbriquee dans la representation geometrique et mathematique.

    Oui Maria Montessori avait une approche tres academique dans la representation de la nature et elle etait meme subjuguee par le travail des botanistes tres justement. Elle pensait que les enfants devaient commencer par la... D'ailleurs il n'y a qu'a voir les materiaux proposes dans les ecoles montessoris, et les livres ! Toutes les activitees liees a des imageries sont soit des representations didactiques soit des cliches photographiques !

    Moi aussi j'adore ces planches d'etudes ! Quel travail de precision !

    RépondreSupprimer
  26. Le terme "didactique" est issu justement du jargon de l'illustration scientifique/botanique ;-)

    RépondreSupprimer
  27. j'en ai fait un peu, parce que c'était obligatoire, qu'est ce que j'ai déteste ça!!! :-D

    et pourtant aujourd'hui je suis passionnée par les différentes architectures que je croise, j'adore ça...
    ne jamais dire fontaine, je ne boirai jamais de ton eau...

    RépondreSupprimer
  28. :-DDD c'est chaud en effet ! J'ai eu beaucoup de mal au debut, mais mon mari m'a beaucoup aide... Et je me suis toujours dit que Montessori m'aurait bien aide sur ce coup la... C'est super important d'arriver a se representer des points dans l'espace. je trouve cela completement genial. A mon sens les genies de l'architecture sont ceux qui l'ont integre completement.

    Tiens c'est excatement comme pour faire un rubicube, grace a la geometrie descriptive je le fini presque toute seule ! (c'est mon gars qui le fini toujours, car ca devient trop chaud la representation de tete au dela d'un certain stade).

    D'ailleurs l'inventeur de ce "jouet" casse-tete fut un prof de geometrie descriptive justement, qui enseignait en ecole d'archi !

    Si tu savais les tasses que je me suis prises dans la fontaine ;-)

    RépondreSupprimer
  29. Cela m'interesserait de comprendre comment placer justement les points dans l'espace... Mes points sont toujours décalés!!!

    Sinon, c'est interessant tout ce qui est dit dans les commentaires...

    RépondreSupprimer
  30. Je te ferais suivre quelques epures-exercices Pascal si le coeur t'en dis... ;-)

    RépondreSupprimer
  31. Tout vient à point ... On vient de m'envoyer cette interview de l'artiste peintre Agnes Thurnauer sur France culture.
    Elle y parle de son atelier : " sa chambre à soi".
    Elle parle l'atelier de peinture libre qu'elle a fréquenté une partie de son enfance. Elle se souvient encore de la grande table avec toutes les couleurs...

    Voici le lien pour l'écouter : http://www.franceculture.com/emission-les-jeudis-de-l-expo-ete-10-le-musee-personnel-d-agnes-thurnauer-2010-08-29.html?sms_ss=facebook

    RépondreSupprimer
  32. Super interessant ! Merci Sandrine.

    RépondreSupprimer
  33. Bonjour au public , :-)
    Praticienne d'éducation créatrice , j'anime un atelier du jeu de peindre et des ateliers créatifs dans l'Allier . J'ai créé une carte des jeux de peindre ou geste de peindre , alors profitez-en et contactez-moi si votre atelier ne s'y trouve pas ! :-) https://www.google.fr/maps/@44.1811968,-18.3862105,3z/data=!3m1!4b1!4m2!6m1!1szV3aJJ4FDgH0.kvspS0c_Poto?hl=fr

    RépondreSupprimer